Dans chaque Chat il y a un Pacha !

La Malpropreté Urinaire


malpropreté urinaire
L’autonomie naturelle du chat en fait un animal de compagnie facile à vivre, et que l’on peut penser parfois peu exigeant. Cependant le chat est bien souvent un anxieux discret et a besoin d’un environnement affectif et d’un espace stimulant sous peine de développer des troubles comportementaux désagréables comme par exemple la malpropreté urinaire, très fréquente.

Ainsi, tous les chats adultes, mâle ou femelle, stérilisés ou non, sont susceptibles de développer des troubles de l’élimination de façon intermittente ou permanente, au moins une fois dans leur vie.
On distingue la malpropreté urinaire (émission des urines sur un support horizontal autre que la litière) de la projection urinaire (émission d’une toute petite quantité d’urines sur un support de préférence vertical).
Nous vous conseillons d’observer votre chat pour déterminer de quel cas il s’agit. La malpropreté urinaire est plus fréquente chez les femelles, stérilisées ou non, alors que les mâles castrés ou non, sont affectés par ces deux formes à proportion à peu près égale.

 

La projection urinaire :

malpropreté urinaireLa marquage fait partie du comportement habituel pour le chat entier vivant en liberté dehors, qui dépose ainsi sa carte de visite olfactive, sur des points stratégiques et délimite leur territoire. Selon toute vraisemblance, il a alors une fonction anxiolytique : un chat stérilisé vivant avec ses propriétaires, lui, n’a pas de velléité de déposer ses urines sur les meubles ou les murs, sauf événement particulier qui contrarie son équilibre émotionnel.
Pour lutter contre le marquage dans la maison, distrayez votre chat au moment où vous le voyez lever la queue. Abaissez sa queue ou lancez-lui un jouet. S’il marque un endroit de manière répétée, nettoyez-le soigneusement et placez-y sa gamelle pour le dissuader de recommencer. Vous pouvez aussi y brancher un diffuseur de phéromones dans la pièce ou appliquer sur les marques un spray à base de phéromones. Si cela ne suffit pas, consultez votre vétérinaire.

 

La malpropreté urinaire, est-ce médical ou psychique ? Quelles peuvent être les raisons ?

  • La maladie : La maladie est l’une des causes principales de malpropreté. PLus d’un tiers des chats malpropres souffrent d’une maladie de l’appareil urinaire (cystite, insuffisance rénale chronique…). Avant d’accuser votre chat de tous les maux, consulter un vétérinaire, et faite lui faire des analyses.
  • Le défaut d’apprentissage : La malpropreté urinaire peut se produire chez un chaton orphelin que sa mère n’a pas eu le temps d’éduquer. Un simple confinement du chaton dans une petite pièce suffira à obtenir le comportement approprié. Le comportement d’élimination, comme celui de toilettage, font en effet partie des comportements « fragiles » chez le chat, c’est-à-dire qu’ils changent à la moindre modification du milieu interne ou externe.
  • Le dégoût des toilettes : Le chat est très sensible à l’emplacement de son bac, à sa taille, à la qualité de sa litière et sa propreté. Un bac partagé avec d’autres chats, inaccessible, placé près de sa gamelle ou dans un endroit bruyant, nue litière sale, trop parfumée, pas assez épaisse, en trop grande ou trop petite quantité, ou récemment achetée suffisent à lui donner envie d’aller uriner ailleurs. Placez la litière à un endroit qui lui conviennent et choisissez une litière confortable. Certains chats préfère les bacs fermés, d’autres s’y sentent à l’étroit, adaptez-vous à lui !
  • Un mauvais souvenir : Lorsqu’il décide d’uriner, le chat choisit son heure et son lieu, et cet acte tout simple en apparence met en jeu une motivation et une stratégie importantes. Au moment où il urine, le chat est en position de faiblesse et recherche donc des endroits calmes, discrets. La porte du bac qui se referme violemment derrière lui, le chien qui le surprend en sortant des toilettes, une mise en force sur sa litière, une peur ou douleur ressentie lorsqu’il est dans son bac (s’il souffre d’une affection de l’appareil urinaire) peuvent être associés à ses toilettes et l’en détourner. Pour léviter, veillez à ce que votre chat ne soit jamais importuné lorsqu’il est dans ses toilettes
  • Le mécontentement : Le chat est un conservateur, réfractaire à tout changement. Il forme avec son environnement un système dont l’équilibre dépend de la stabilité de tous les éléments qui le composent.Changer un élément suffit à déséquilibrer ce système fragile et à déclencher une malpropreté en réaction. IL peut s’agir d’une vexation, d’un changement d’horaire, d’alimentation, d’une punition… En général le chat dépose son forfait sur des objets bien ciblés : vêtement, chaussure, lit…
    Ce type de malpropreté reste heureusement occasionnel. Pour y remédier chercher l’élément perturbateur afin de le remplacer dans sa position initial. Si c’est votre petit(e) ami(e), il va falloir choisir !

 

malpropreté urinaireComment remédier à la malpropreté de votre chat ?

  • Bien réagir : Surtout, si vous surprenez votre chat entrain d ‘uriner ailleurs que dans son bac, restez calme et ne criez pas. Ne punissez jamais directement votre chat et ne le mettez pas de force dans sa litière : vous ne feriez qu’aggraver la situation. A moins que le chat commence juste à s’accroupir et à agiter sa queue avant de projeter son uriner, il est déjà trop tard pour protester. En revanche, lorsque votre chat vient de faire ses besoins dans le bac, félicitez-le chaudement en lui parlant et en le caressant dès qu’il sort.
  • Désodorisez les endroits souillés et modifiez-en l’aspect : La première étape consiste à faire disparaître toute odeur d’urine des lieux affectés. Nettoyez d’abord les traces à l’eau gazeuse ou avec une solution à base d’eau et de vinaigre blanc – surtout pas d’eau de javel ou d’ammoniac, qui stimule marquage. Il ne faut pas hésiter à inspecter ces lieux de près, regardez bien au bas des meubles.
    Pour empêcher la répétition de l’acte malpropre, recouvrez l’endroit de plastique épais ou d’une feuille d’aluminium, ou bien placez-y une un bol de nourriture pour lui donner une autre signification.
    Si le chat urine devant une porte d’entrée vous pouvez y placer une litière. S’il urine dans une pièce rendez-la inaccessible. S’il urine dans la baignoire, remplissez-là en permanence avec un fond d’eau.

 

malpropreté urinaireLa malpropreté urinaire peut être liée à des souffrances émotionnelles auxquelles il est possible d’apporter des solutions simples.

Si malgré ces conseils, les problèmes persistent, parlez-en à votre vétérinaire. Vous pourrez envisager des thérapies comportementales associées dans certains cas à la prescription de psychotropes adaptés. D’autres thérapeutiques (homéopathie, acupuncture, phytothérapie) donnent également de bons résultats.

2 Commentaires

  1. Daelin's Gravatar Daelin
    10 octobre 2014    

    Merci beaucoup pour cet article. C’est vrai que les chats sont des animaux très indépendants, mais quand ils sont domestiqués, il faut se rendre compte des soins nécessaires. Les changements de comportements sont le premier signe si quelque chose ne va pas bien. Ce n’est pas une bonne idée d’ignorer votre chat simplement parce que les chats sont moins sociaux que des autres animaux.
    Daelin | vetbasseslaurentides.com

  2. 13 octobre 2014    

    Pour certains chats, c’est une façon de montrer leur souhait d’exclusivité vis à vis de leur maître en cas ‘d’intrusion’ (visite de personnes étrangères à la maison).
    C’est un comportement qui peut être très persistant, auquel cas, lorsque les autres ‘techniques’ échouent (féromones, etc), reste l’adaptation (alaises sur les canapés…)

Laisser un commentaire

Suivez les actus du ChatPacha

facebook lechatpacha Google+ leChatPacha

Suivez leChatPacha sur Facebook

Partagez votre passion !

partagez votre passion

Vous avez un ChatPacha, vous adorez les chats ?
Livrez-nous vos expériences, témoignages, vos plus belles photos !
Nous publierons les meilleures :
J'envoie mon histoire/une photo